Pierre Aidenbaum, maire du IIIe, est Membre honoraire de l’association Les Arpenteurs d’expositions.

Parce qu’il a trouvé dès 2013 pertinente, originale et forte l’idée de valoriser les catalogues des expositions de Paris, Pierre Aidenbaum met chaque année à disposition le Salon d’honneur de sa mairie pour la cérémonie de remise du Prix CatalPa.

 

Touchés par la constance de son amical soutien, les Arpenteurs d’expositions lui ont décerné par reconnaissance, et à l’unanimité, le titre de Membre honoraire de leur association.

 

Maire socialiste du IIIe, Président de la Licra (1991-1999), Pierre, figure parisienne des combats contre le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, l’homophobie et toutes formes d’intolérances, fut aussi le premier maire d’arrondissement à célébrer le mariage d’un couple homosexuel.

 

En plus de sa curiosité artistique personnelle, Pierre Aidenbaum a été à l’origine de la réouverture de la Gaité Lyrique et de ce qu’est devenu le Carreau du Temple.

Catherine Charvin, (farouche) représentante de la Savoie au sein du jury, est basée à Lyon. Ingénieure et designeuse, épouse, sœur et mère d’artistes, elle a travaillé à l’international, comme on dirait à la maison, pour un constructeur de poids lourds, et tente obstinément, à travers des actions notamment dans les lycées, d’attirer davantage de femmes vers cette profession très masculinisée.

 

Passionnée, randonneuse et globetrotteuse, c’est avec plaisir et curiosité qu’elle écume les musées de France, de Suisse, d’Europe, de Scandinavie, des Amériques comme de l’Asie. Elle en apprécie les beaux livres, plus particulièrement encore lorsqu’ils sont richement illustrés

► Leïla Voight - Curatrice

 Collectionneuse, fondatrice du Festival international d’art contemporain "a-part" (en France, dans les Alpilles, depuis 2010) et en décembre 2015 de la Fundación Centro Cultural la Cúpula à Mérida (au Yucatán, Mexique).

 

Leïla Voight a travaillé en Europe, en Amérique et en Asie avec de nombreux artistes contemporains, dont Raymond Hains, Daniel Spoerri, Christo et Jeanne-Claude, Claudio Parmiggiani, Yan Pei-Ming, ORLAN, mounir fatmi, Michael De Feo.

 

Tout à la fois curatrice indépendante, directrice de galerie et de festivals, Leïla prend plaisir à dynamiser la création artistique. Son art à elle consiste à stimuler les échanges entre les artistes et les publics, créant ainsi des moments à part et bien vivants, puisque pour elle ni l’art ni les artistes ne sauraient rester confinés dans les musées...

Thomas Maury, poly-créateur
 

Né à Sarlat en 1986, Thomas Maury obtient son Dnsep en design graphique, spécialisé en illustration à Strasbourg, et l’agrégation d’arts appliqués. La bourse Fullbrigt, de la commission franco-américaine, et celle du mérite de la San Francisco Art Institut lui permettent d’y étudier le cinéma, et de travailler au studio des frères Kuchar, figures de l’underground américain.

Après quelques expositions et publications en Europe, il prolonge son travail de l’image au film. Notamment sur Phill Niblock, fameux compositeur minimaliste américain, avec son documentaire que Thomas écrit, réalise, monte et produit. En 2019, ce film est l’un des 20 sélectionnés au 41e festival international Cinéma du Réel du Centre Pompidou.

N’omettons pas que Thomas Maury a aussi créé le festival Hydraphonies de musique et de projections audiovisuelles dans les cathédrales et églises de Dordogne… et qu’il est en plus musicien.

Mais comment faisaient donc les Arpenteurs avant de le rencontrer ?

 

►Yannik Piel - Économiste libéré

Producteur de plusieurs longs métrages d’animation adaptés d’Astérix, ayant vendu des films européens dans le monde entier, Yannik Piel est devenu assez distant quant à la création en général. Il recherche maintenant l’art dans ses expressions et ses lieux les moins formatés.

 

À partir des liens forgés avec trois pays, bien différents et éloignés les uns des autres, il a su tresser des visions latérales métissées, qui lui font rapidement saisir les détails, dans lesquels se cachent fréquemment le diable et ses inventions.

 

Par purs hasards, mais répétés, Yannik a aussi eu la chance de côtoyer au quotidien de nombreux artistes de tous calibres. Il en a acquis ce que l’on pourrait appeler un regard.

 

Yannik a souvent l’opportunité d’arpenter en amateur les événements artsy d’Europe et des Amériques... et aussi en ethnologue.

 

►Claude Fraize

Comédienne et actrice de cinéma, Claude Fraize a été l’assistante du Mime Marceau, et a longtemps joué avec Jean-Claude Brialy. Elle a interprété l’Agrippine tragique de Britannicus. Elle est aussi fantaisiste d’opérette. Femme aux talents pluriels, elle est également l’auteure de contes pour enfants, d’une comédie musicale, et d’un court métrage.

 

Très inspirée par les expositions, la force et le savoir délivrés par les œuvres qui y sont présentées, Claude y puise les « suppléments d’expériences et de sensations », indispensables dans la pratique de son métier.