Membres du Jury 2020 Membres honoraires, Arpenteurs d'expositions et autres Talents

Les Membres du Jury 2020

Les autres Arpenteurs d'expositions

Les Membres honoraires

Les Talents

 

Le Jury décernant le Prix CatalPa

 

 

Chacun des membres du jury du Prix CatalPa, le prix des catalogues d’expositions de Paris, s’est attelé à consulter, lire, regarder, évaluer, apprécier les catalogues candidats de l’année.

 

Notons que les sélections que rend ce jury portent exclusivement sur les catalogues eux-mêmes, et aucunement sur les manifestations qui les ont générés.

 

Tout au long de ce rude processus de sélection, chacun des membres du jury du Prix CatalPa exprime son regard unique, contribuant ainsi à la diversité et la complémentarité des approches d’appréciation.

► Bruno Abadie - Directeur administratif et financier


Bruno Abadie Fort de ses diplômes d’organisation et de finances acquis de Toulouse à Chicago, riche de 30 ans d’expériences à l’international en management d’équipes multiculturelles (signalétique muséale, imprimerie, hautes technologies, textile), Bruno Abadie manifeste une inconditionnelle et profonde passion pour les arts et les lettres. Il les cultive et les développe à travers ses voyages, la visite de nombreuses expositions et la lecture.




► André Balbo - Editeur et agitateur de projets


André Balbo, éditeur et agitateur de projets dans les domaines de la culture et de l’environnement, a publié quelques centaines de livres. Galeriste pour Voyageurs du Monde, il a contribué à faire connaître arts et artistes de nombreux pays. Par goût, conscient de ses considérables lacunes et prompt à l’émerveillement, il visite depuis des années, la critique et l’enthousiasme à fleur de clavier, les institutions muséales de toutes sortes de Paris pour commenter cette incroyable multitude d’événements culturels, et établir la sélection annuelle de leurs catalogues.




► Christian Fabre - Opérateur culturel et musical


Parti pour un outre-destin de Rodez où il naquit, c’est en région parisienne, après une première expérience de théâtre et de chansons et une formation de sociologue, que Christian Fabre forge son goût et enrichit son regard sur les domaines artistiques en dirigeant des lieux culturels (dont Meaux, Pavillons/Bois, et Chelles). Au début des années 1990, il fonde avec d’autres camarades directeurs, le Groupe des Vingt Théâtres en Île-de-France, dont il est le premier Président. Dans ses fonctions au sein de la direction de la Ferme du Buisson, à Noisiel, il élargit ses connaissances des différents aspects de la création artistique européenne, et s’attarde notamment sur les arts contemporains. Désormais habitant d'un petit village près de Pézenas, il crée en 2016 « Allo ? la Terre ? ici Cazouls ! », festival de l'environnement dont la 4e édition a eu lieu au printemps 2019. En parallèle, il fonde le groupe « Anachronic Tribu » qui reprend le répertoire des Enfants Terribles, groupe emblématique de la chanson française des années 60/70 dont les rythmes et textes sont d’une réjouissante poésie ardente.




► Natalie Thiriez - Directrice artistique et co-fondatrice de l’hebdomadaire Le 1


À l’occasion de ses missions de conseil en ingénierie et formation spécialisées en presse, arts graphiques et technologies de l’information, Natalie Thiriez a ausculté bon nombre des plus prestigieuses rédactions. Elle a également œuvré auprès des meilleurs DA de presse. Son plaisir à arpenter les expositions, déjà important, s’est encore amplifié par sa pratique en amateur de la peinture et de la sculpture. Exagérément modeste quant à ses connaissances en histoire de l’art, elle met au service des lecteurs l’enthousiasme de ses choix, encourageant à regarder, lire et s’approprier d’année en année la crème des catalogues d’expositions de Paris. Natalie est aussi co-fondatrice, avec Éric Fottorino et Laurent Greilsamer, de l’hebdomadaire Le 1, du trimestriel Zadig et du magazine Légende. Elle est aujourd’hui la DA de ces titres.




► Carlos Trindade - Chargé de projets culturels


Carlos Trindade, licencié en Histoire de l'art, est titulaire d’un Master 2 de Gestion et Valorisation du Patrimoine. Il multiplie expériences et découvertes en logistique et communication auprès d'institutions culturelles dont le ministère portugais de la Culture et, à Paris, le Mobilier National, où il assistait le responsable développement et programmation culturelle. Il co-organise de grands événements culturels comme les Journées européennes du patrimoine et les Journées européennes des métiers d'art. Carlos a aussi dirigé, installé et lancé avec maîtrise l'exposition inaugurale de la nouvelle galerie d'art des Salons Hoche, lieu qui accueille désormais l’événement dédié à l'art contemporain asiatique Asia Now à chaque FIAC.




► Jean-Luc Vidal - Musicien


Jean-Luc Vidal, violoncelliste, Premier Prix du Conservatoire national supérieur de Musique de Paris, a enseigné au conservatoire Gustave Charpentier. Artisan du son, il lui paraît indispensable d’associer les autres formes d’art à sa pratique instrumentale comme à son enseignement. Il revendique l’étroite relation entre le vocabulaire des arts plastiques et celui pratiqué en musique (tonalité, nuances, volume, etc.), et souhaite souligner la forte proximité de leurs liens. Partir du silence, de la toile vierge, ou de la motte de terre unit les artistes dans une démarche identique : l’intention du geste. Il lui est donc difficile de concevoir la musique sans ces autres approches, complémentaires, différentes, et pourtant si intimes. Le "meilleur des catalogues" ne serait-il pas celui qui parvient à transmettre au lecteur cette part sensible qui fait sens ?




►Yannik Piel - Économiste libéré


Producteur de plusieurs longs métrages d’animation adaptés d’Astérix, ayant vendu des films européens dans le monde entier, Yannik Piel est devenu assez distant quant à la création en général. Il recherche maintenant l’art dans ses expressions et ses lieux les moins formatés. À partir des liens forgés avec trois pays, bien différents et éloignés les uns des autres, il a su tresser des visions latérales métissées, qui lui font rapidement saisir les détails, dans lesquels se cachent fréquemment le diable et ses inventions. Par purs hasards, mais répétés, Yannik a aussi eu la chance de côtoyer au quotidien de nombreux artistes de tous calibres. Il en a acquis ce que l’on pourrait appeler un regard. Yannik a souvent l’opportunité d’arpenter en amateur les événements artsy d’Europe et des Amériques... et aussi en ethnologue.




► Leïla Voight - Curatrice


Collectionneuse, fondatrice du Festival international d’art contemporain "a-part" (en France, dans les Alpilles, depuis 2010) et en décembre 2015 de la Fundación Centro Cultural la Cúpula à Mérida (au Yucatán, Mexique). Leïla Voight a travaillé en Europe, en Amérique et en Asie avec de nombreux artistes contemporains, dont Raymond Hains, Daniel Spoerri, Christo et Jeanne-Claude, Claudio Parmiggiani, Yan Pei-Ming, ORLAN, mounir fatmi, Michael De Feo. Tout à la fois curatrice indépendante, directrice de galerie et de festivals, Leïla prend plaisir à dynamiser la création artistique. Son art à elle consiste à stimuler les échanges entre les artistes et les publics, créant ainsi des moments à part et bien vivants, puisque pour elle ni l’art ni les artistes ne sauraient rester confinés dans les musées...




►Antoine Bonneval - Formateur


Antoine Bonneval a enseigné à l’Université de Cergy-Pontoise. Ancien élu local, il a été administrateur d’institutions culturelles tant en art vivant (Scène nationale), que patrimoniales (abbaye de Royaumont, château d’Auvers-sur-Oise, château de La Roche-Guyon). Il est l’inventeur du nom « Prix CatalPa », à la fois si juste, adapté à la mission des Arpenteurs d’expositions, et qui présente de riches et multiples sens. Curieux, notre homme ne se limite pas aux beaux-arts et s’avère être tout autant passionné de culture scientifique et technique.




►Jean Gabriel Lopez - Artiste et conseil en valorisation de collection photographique


Jean-Gabriel Lopez est diplômé de l’Institut français de restauration des œuvres d'arts (actuellement Inp). Il a obtenu le prix de l’Académie de France à Rome (1995-1997), Villa Médicis, pour ses travaux sur la numérisation et la lecture du palimpseste de Fronton, à la Bibliothèque du Vatican. Jean-Gabriel intervient depuis 1995 comme conseil pour la conception et le suivi de projets de numérisation et de conservation de fonds patrimoniaux publics ou privés, notamment sur de prestigieuses collections photographiques.




► Martine Horel - Communicante sérieuse… et rigolote


Sa maitrise d’Histoire de l’Art a porté sur les objets de communication créés par les artistes du groupe des Nouveaux Réalistes en marge de leur œuvre.

Directrice de projets et chef d’édition en agences, Martine est aujourd’hui consultante en communication éditoriale (conception, rédaction, journalisme, auteur vidéo).

Elle intervient en particulier pour la revue « Visions solidaires pour demain », qui embarque une iconographie artistique en soutien de ses messages.





 

Autres Arpenteurs d’expositions

La démarche des Arpenteurs d’expositions se veut, originale, innovante et audacieuse. Nous souhaitons par notre démarche éveiller la curiosité des publics, interpeller éditeurs, médias et institutions en abordant la culture sous l’angle si particulier des catalogues d’expositions, dont les meilleurs peuvent receler d’incroyables sommes d’art et de savoirs, et sont également souvent de véritables ouvertures à l’altérité.

► Christine Auclair


Du Japon aux Amériques, Christine Auclair s’est faite ambassadrice de la joaillerie française et de ses artisanats d’excellence en exportant de nombreuses créations. Par ses longs séjours dans de si lointains pays, elle a acquis l’expérience intime d’autres cultures, d’autres esthétiques, et d’autres quotidiens. Ses découvertes ont étendu davantage encore l’éventail de ses affinités artistiques vers les horizons aventureux et changeants de l’art contemporain international. Son caractère comme son sens critique sont… affirmés, dirons-nous. Christine apporte au jury l’œil affûté que procurent des années de travail en artisanat d’art, ainsi qu’une insatiable curiosité de nouveautés et de surprises, et une méthode globale d’approche et d’analyse digne de celle… d’une femme cheffe d’entreprises.




► Christine Laget


Christine Laget, dont l’entrée dans l’âge adulte concorde avec les premières grandes expositions de Beaubourg (Paris-Berlin, Paris-Moscou, Paris-Paris), s’est formée en Histoire de l’art, aux côtés notamment de Daniel Arasse. Sa vie professionnelle est au cœur de l’information et de sa mise en forme, ses passions vont à la danse, à l’expression du corps, et au geste. Aujourd’hui secrétaire générale de la rédaction du quotidien Le Monde, elle n’hésite jamais, en plus des expositions des musées parisiens qu’elle visite, à partir sur un coup de tête vers celles de Bâle, Chicago, New York, Montréal, Berlin, Grenade, Budapest, Rome, Venise ou de Montpellier.




► Évelyne Husson


Pour Évelyne Husson, voyageuse émérite attentive aux arts et aux grandes civilisations de la planète, la culture est un bien qui se partage, un échange qui demeure de l’ordre du beau, du rare et du précieux. La diversité des domaines abordés par les catalogues d’expositions temporaires de Paris, et leur éclairage esthétique et érudit, parfois original voire exceptionnel, sont autant d’éléments qui l’ont poussée à enquêter sur « l’affaire des catalogues » et à rejoindre les Arpenteurs d’expositions dans leur démarche.




► Paquita Escofet Miro


Paquita Escofet Miro affectionne particulièrement ce qui touche à l’art et aux artistes. Cet intérêt, né de la rencontre dès l’enfance de l’œuvre de François Morellet, a déterminé ses choix professionnels et s’est ensuite mué en passion au fil d’un long séjour passé en Urss au cours des années 1980. Très impliquée, elle a côtoyé lors de ce voyage initiatique nombre de jeunes artistes de l’underground, souvent malmenés par le régime soviétique. Cette expérience marquera le début d’une collection conséquente d’art contemporain russe bâtie sur 30 années, et présentée en catalogue (2013). La création de cet ouvrage lui fera prendre conscience de l’importance d’un tel support visuel. À feuilleter, regarder ou simplement toucher, le catalogue dispose du formidable pouvoir de susciter l’envie de voir ou d’approfondir une exposition. Ce parcours, fascinant, faisait naturellement écho à l’aventure du Prix CatalPa, menée avec d’autres passionnés de l’art.




► Hélène Ferron


Hélène Ferron, étudiante en double diplôme Histoire de l’Art / Management, effectue un master en Muséologie. Curieuse et passionnée, Hélène arpente les nombreux musées de Paris… et de métropoles bien plus lointaines. Pour elle, ces institutions, « temples du savoir », sont autant de refuges accueillants et bénéfiques qui lui permettent de s’épanouir au contact de leurs trésors. Ambitieuse, elle se donne mission de visiter chaque saison sa sélection d’expositions afin de découvrir toujours davantage de ces œuvres le reste du temps dispersées aux quatre coins du monde. Hélène souhaite plus tard partager, et même transmettre, cet intérêt pour les arts et la culture au plus grand nombre.




►Yves Courson


Yves Courson, après d’intenses et fragmentées études aux Beaux-Arts de Paris, s’est lancé à son rythme, en promeneur exigeant, dans la carrière. Dans son travail de peintre et de sculpteur, il tente d’éclairer la complexité du rapport à l’autre. Il dessine le vivre ensemble, et ses œuvres transpirent d’une grouillante multitude où chaque solitaire s’aboutirait solidaire. Rejoignant les Arpenteurs d’expositions, il affirme ainsi son appétence des cheminements intimes que suivent les autres créateurs, artistes ou scientifiques, qu’il veut scruter dans le détail de son faisceau d’interrogations.




►Claude Fraize


Comédienne et actrice de cinéma, Claude Fraize a été l’assistante du Mime Marceau, et a longtemps joué avec Jean-Claude Brialy. Elle a interprété l’Agrippine tragique de Britannicus. Elle est aussi fantaisiste d’opérette. Femme aux talents pluriels, elle est également l’auteure de contes pour enfants, d’une comédie musicale, et d’un court métrage. Très inspirée par les expositions, la force et le savoir délivrés par les œuvres qui y sont présentées, Claude y puise les « suppléments d’expériences et de sensations », indispensables dans la pratique de son métier.




►Claire Gimpel-Touchard


Claire Gimpel-Touchard, enseignante d’anglais, participe aux débuts de l’édition de manuels de micro-informatique chez Nathan avant d’y assurer le marketing des Langues vivantes. Par la suite, elle crée et manage la filiale française de Microsoft Press. Elle est également à l’origine de la librairie PublishingOnline, qu’elle développe pour l’Europe avant de créer avec Jean-Baptiste Touchard le site Éducation & Numérique, alliant leur goût prononcé pour les nouvelles technologies et l’éducation. Elle est en outre l’auteur d’un jeu logiciel multilingue pour progresser en anglais, espagnol, allemand, ainsi que de séries TV pour la jeunesse. Elle a réédité chez Hermann le célèbre Journal d'un collectionneur marchand de tableaux, de René Gimpel, son grand-père. Cette ascendance a certainement fortifié l’acuité de son regard en matière artistique.




►Philippe Rambaud


Philippe Rambaud est ingénieur et urbaniste. Il a construit au long de sa carrière au sein d’une société parapublique d’aménagement à Lyon de nombreux bâtiments. Parmi ses réalisations figurent plusieurs musées, projets qui lui ont procuré un plaisir tout particulier. S’il fréquente les promoteurs immobiliers par obligation, il se délecte en revanche des riches échanges indispensables qu’il entretient avec architectes et artistes. En plus de ses intérêts pervers et polymorphes pour les mondes de l’art, il dessine de façon compulsive de petits bonshommes à grands pieds et gros nez, et visite de trop nombreuses expositions.




►Pierre Saulay


Architecte de formation, Pierre Saulay a cependant principalement exercé en tant que designer et éditeur de programmes multimédia interactifs pour de prestigieuses institutions culturelles. En parallèle de ces activités, il co-anime Muséomix, association de professionnels et de passionnés dont l’objet est d’inventer de nouvelles formes de médiations culturelles, et d’orchestrer simultanément des événements dans une quinzaine de musées en France et à l’étranger. Sa connaissance des institutions muséales lui permet d’intervenir avec adresse et perspicacité auprès des publics amateurs.





 

Membres honoraires

Catherine Meurisse est Membre honoraire de l’association Les Arpenteurs d’expositions.

 

Dessinatrice, illustratrice pour la presse et l'édition, Catherine a travaillé à Charlie Hebdo de 2005 à 2016

Elle raconte, dans sa bande dessinée La Légèreté (Dargaud, 2016), la quête de beauté dans laquelle elle a ressenti l'impérieux besoin de se lancer pour se reconstruire après l'attentat de janvier 2015 qui faillit anéantir la rédaction de l'hebdomadaire satirique. Très tôt ses repères et ses sources auront été les auteurs de littérature, de BD, et les peintres (Catherine a publiée un album sur Delacroix).

Son dernier album, Les Grands Espaces (2018), évoque avec beaucoup de drôlerie et de sensibilité sa découverte, enfant, de la vie à la campagne.

Catherine Meurisse a été la Présidente d’Honneur du Prix CatalPa 2019.

 

Tahar Ben Jelloun est Membre honoraire de l’association Les Arpenteurs d’expositions.

 

Romancier, poète, essayiste, mais aussi peintre, Tahar Ben Jelloun est élu membre de l’Académie Goncourt en 2008, académie dont il avait reçu le Prix pour son roman La Nuit sacrée en 1987. Son dernier livre, La Punition, est publié en 2018 chez Gallimard.

 

Sa modestie dusse-t-elle en souffrir, il faut tout de même signaler ici qu’il est parmi les auteurs francophones les plus traduits au monde. En 1997, l’astéroïde 29449 a été nommé Taharbenjelloun, en hommage à cet homme aux multiples talents.

 

Tahar Ben Jelloun a été le Président d’Honneur du Prix CatalPa 2018.

Irène Frain est Membre honoraire de l’association Les Arpenteurs d’expositions.

 

Comptant parmi les auteurs français les plus appréciés du grand public (Le Nabab, Devi, Les Naufragés de l’île Tromelin, Marie Curie prend un amant), Irène Frain a accepté sans hésitation de devenir la Présidente d’Honneur du Prix CatalPa 2017, déclarant « adhérer sans réserve à l’esprit qui anime les Arpenteurs d’expositions de diffuser les arts et les cultures notamment par la mise en valeur des supports d’expositions ».

 

« Je ressens les catalogues d’expositions comme des ports grands ouverts sur l’océan de l’imaginaire, la vie sans cesse réinventée, ré-enchantée. »

Dany Laferrière, de l’Académie française, est Membre honoraire de l’association Les Arpenteurs d’expositions.

 

Cet écrivain haïtien de réputation internationale, à qui il était proposé d’être le Président d’Honneur du Prix CatalPa 2016, avait alors répondu de façon immédiate : « Je suis d’autant plus séduit par cette idée que les tableaux abondent dans mes livres… Et j’accepte avec enthousiasme ! »

 

Caribéen, vivant à Montréal, écrivain japonais, Dany Laferrière arpente la planète en faisant l’éloge de la lenteur, de l’art de ne presque rien faire, des après-midis sans fin, et se déclare « toujours fier d’être associé à l’aventure du Prix CatalPa ».

 

Voici les 5 talents sans lesquels… nous ne serions pas ce que nous sommes

► Valérie Bruneton - Communicante, mais pas que...


Valérie Bruneton a organisé dans l’harmonie ND Conseil, une agence d’idées et de communication, en mode commando bienveillant. Faible effectif et forte concentration de compétences. Ses équipes gèrent des budgets d’impressionnants clients, dont Sage, Oracle, Toshiba, SAP… Elles manient avec adresse les nouveaux territoires technologiques comme d’expressions, qu’elles imaginent et scénarisent stratégiquement avec doigté mais conscience. ND Conseil s’est penchée sur le Prix CatalPa dès son berceau, et a pris en charge toutes ses campagnes d’information. Valérie a été surprise de découvrir à cette occasion le monde des musées, des grandes institutions culturelles et des principales maisons françaises d’éditions de beaux-livres, souvent restés à l’orée du potentiel des communications nouvelles. www.ndconseil.fr




► Valérie Palatchi - Curieuse, version optimiste


Valérie Palatchi a réalisé depuis nos débuts le site du Prix CatalPa qui grâce à elle a réalisé d’étonnants scores. Elle est aussi passionnée de design, de vintage et de mobilier : Jean Prouvé, Charlotte Perriand et Serge Mouille forment pour elle la grande trinité au ciel des architectes et designers de l’Après-Guerre. Elle en a longtemps révélé de précieuses pièces, mobiliers et objets, au sein de la Galerie Avril, à Paris. Son extrême curiosité, la multiplicité de ses intérêts dans les domaines de la culture, comme ses choix esthétiques élaborés et affirmés lui ont fait pratiquer avec talent bon nombre d’arts décoratifs : bijouterie fantaisie, aquarelle et décoration intérieure. Vient s’ajouter à ces activités la pratique du chant en tant que soliste dans une chorale, ainsi qu’au sein d’un groupe de musiciens amateurs dont elle est l’égérie et la chanteuse. Son métier d'hypno-praticienne lui permet de côtoyer de nombreuses personnes et de les aider. ( solutionhypnose.com)




► Éric Darmon - Producteur et réalisateur


Éric a coréalisé avec Ariane Mnouchkine pour Arte le film Au soleil même la nuit, travaillé avec elle à l’image des films sur les pièces Tambours sur la digue et Le Dernier Caravansérail. Il est l’auteur de fameux portraits-documentaires, notamment sur les compositeurs Pierre Henry, Philip Glass, Steve Reich, Heitor Villa-Lobos, Pierre Wismer, et sur les Percussions de Strasbourg. Il a produit des courts et des documentaires, dont Mémoires d’une famille cubaine, de Yan Vega (Grand Prix du Festival Paris Tout Court 2008), Jana Sanskriti, de Jeanne Dosse, Étrangers de l’intérieur, de Juliette Jourdan, sur l'exclusion de Tsiganes (Prix Mitrani au FIPA 2009), Mémoire Tsiganes, l’autre Génocide, de Juliette Jourdan. Il intervient également, dans le cadre d’expositions, produisant et réalisant audios et visuels (IMA, musée des Confluences) et, par ailleurs, pour la Sacem une série de portraits d’auteurs-compositeurs (Les Coulisses de la création). Depuis la première cérémonie de remise du Prix CatalPa en 2012, Éric Darmon documente l’épopée des catalogues d’expositions de Paris. www.memoiremagnetique.com/




► Patrick di Meglio - Directeur artistique


Après avoir quitté définitivement, et dans la douleur, l’Algérie son pays natal, Patrick débarque à 11 ans avec sa famille à Grenoble. Il y intégrera plus tard l’École d’imprimerie et d’arts graphiques et suivra des cours à l’école d’Arts déco. Ses débuts de maquettiste se feront à Paris dans la presse féminine nationale. En 1984, Patrick di Meglio est de la grande aventure de l’Événement du Jeudi, dont il crée et dirige la maquette. Dix ans encore et, après un passage à l’Express, il retrouvera Jean-François Kahn, qu’il affectionne, pour créer Marianne. Il concevra par la suite une cinquantaine de magazines territoriaux. Aujourd’hui retiré et bienheureux en Provence, artiste plasticien très actif, il crée dans sa nouvelle expression des œuvres intimes ou à taille humaine… à base de plumes. Patrick di Meglio a inventé et veille de son talent tutélaire l’identité graphique des Arpenteurs d’expositions comme du Prix CatalPa.




► Kasper, artiste - Sculpteur, et philosophe


Partageant notre brûlant souci de valorisation des catalogues d’expositions, depuis 2012 Kasper réalise les trophées du Prix CatalPa. La réputation d’Arnaud est internationale, du fait de ses sculptures monumentales, de ses formidables chevaux (Zingaro, Ourasi, le Cheval des Lumières) et de ses chimères anthropomorphiques dont le bénéfique Homme–poisson. Elles nous interrogent sur le profond désordre dans lequel a été placé le monde, par simple et coupable distraction. Cet artiste est aussi peintre, pratiquant encre, gouache, aquarelle et tutti frutti. La mythologie l’habite, comme la culture, la mer, et l’aventure. Son dernier monument vient à peine d’être érigé à Calais, à la gloire du corsaire Tom Souville, que déjà à l’automne, il convoquera au cimetière d’Asnières ces animaux si constants qui nous supportent, dans tous les sens du verbe. Parce que le sensible Kasper est aussi philosophe. http://www.kasper.fr/





© 2020 Valérie / Carlos Trindade / Arpenteurs d'expositions DR

facebook.jpg

Prix CatalPa

facebook.jpg

Arpenteurs d'expositions

wiki_icon.jpg
insta_incon.jpg
Linkelin_icon.jpg